L’écologie dans le web

L’écologie dans le monde du web ?

Ecologie et web ?

Cela peut paraitre étonnant à première vue. Comment peut-on polluer dans un secteur dans lequel tout est virtualisé ? Justement, Internet n’est pas que virtuel. Internet est un énorme réseau informatique mondial qui permet d’échanger des données mais aussi de les stocker. Pour effectuer ces deux fonctions, Internet et les technologies en générales peuvent se montrer beaucoup plus nocives pour l’environnement que certains secteurs à mauvaise réputation écologique.

Qu’est-ce qui pollue ?

Ce qui pollue c’est l’énorme quantité d’énergie qui est nécessaire pour gérer toutes ces données. Pour les stocker dans un premier temps et surtout pour les faire transiter.

Pour stocker vos données, il faut utiliser des serveurs qui fonctionnent 24h sur 24h et 7 jours sur 7. En raison du nombre important de données à stocker en permanence, ces serveurs chauffent énormément. Pour les refroidir et ainsi veiller à leur longévité, on souffle de l’air sur les serveurs. De l’air qui est en plus refroidi par un système très gourmand en énergie.

A cette consommation d’énergie, il faut rajouter l’énergie nécessaire pour faire transiter ces données. Et cela peut venir de plusieurs sources.

  • Regarder des vidéos en streaming
  • Envoyer des e-mails
  • Télécharger un fichier

Comment faire mieux ?

Comme tout phénomène mondial, il est difficile de se dire que l’on peut changer les choses à notre échelle. Pourtant c’est le cas, et cela sans avoir besoin de faire grand chose. Les habitudes que nous avons prises sur internet doivent changer afin d’inverser la tendance et pouvoir éduquer les prochaines générations. Alors voici quelques conseils à suivre si vous voulez réduire l’impact écologique de votre navigation web.

Par ou commencer ?

La recherche d’information sur internet consomme énormément d’énergie, mais cette énergie peut être maîtrisée. Évitez les recherches superflues du style « combien de pattes a un 1000 pattes ? » (Entre 18 et 752 pour info). Réduisez le nombre d’onglets que vous utilisez simultanément, votre ordinateur ira plus vite et consommera donc moins d’énergie.

Ne stocker pas trop de données sur vos plateformes de stockage cloud et cela vaut aussi pour vos mail ! Videz régulièrement votre boîte mail. Pour votre boite mail principal cela peut être compliqué mais vous pouvez commencer par juste vider vos spam, ainsi que votre corbeille. Vous avez également la possibilité de vous désabonner des newsletters et des mails que vous ne lisez jamais : cela fait du stock en moins et de l’énergie économisée à ne pas vous envoyer de mail.

Avec le développement des plateformes de streaming vidéo : Netflix, Amazon Prime, Disney +, Apple TV +, et on n’oublie pas Salto, les consommations de streaming vont énormément augmenter. Face à ça il serait très audacieux de vous demander de ne pas consommer de streaming, par contre on peut faire énormément d’effort pour améliorer la situation. Fini de s’endormir devant Netflix ! Lorsque vous vous sentez fatigué, éteignez votre application en prévoyance. Vous pouvez

 

sinon vous pouvez réduire le temps avant que votre appareil se mettent en veille. Regardez vos séries en HD à la place de la super HD et si vous êtes super motivé, regardez les en basse qualité.

Évitez les mails inutiles. Réduisez la taille de vos pièces jointes. Vous pouvez par exemple compresser vos fichiers avant de les envoyer.

La liste est longue, mais quelques actions suffiront pour avoir de bons résultats. Pour rappel, le secteur du web représente 10% de la consommation mondiale d’énergie et avec les transitions technologiques de plus rapprochées, ce nombre va augmenter. En conséquence, il est important d’adopter aujourd’hui les bons réflexes.

Vigiboy